Terra Nostrum

An 15 après la découverte.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cellule 21, rapport général sur la Colonie Pénitentiaire de Viridia

Aller en bas 
AuteurMessage
CPV

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Cellule 21, rapport général sur la Colonie Pénitentiaire de Viridia   Mer 17 Oct - 16:48

Colonie Pénitentiaire de Viridia


Drapeau :

Ce drapeau est inspiré d'un symbole d'avertissement qui se trouvait dans la colonie pénitentiaire. En effet, à chaque fois que l'environnement devenait toxique pour l'homme, un panneau semblable apparaissait pour inciter les prisonniers à enfiler leurs masques ou mourir.

Nom de votre pays en forme court : CPV

Hymne National :

Cet hymne est une chanson créée par un vieil homme, surnommé Jean Fagot, des années après avoir été transporté en avion jusque dans la Colonie Pénitentiaire de Viridia. Elle traduit les horribles conditions de détention et surtout l'oppression dont était victime les prisonniers.

Spoiler:
 

Placement sur la carte :

Langue officielle : La langue officielle est un argot développé par les prisonniers à partir du Nzakta, langage issu de l'URCSP, terres natales de la plupart des bagnards.

Langues régionales : Aucune

Devise : Brisons nos chaînes !

Capitale Administrative : Centre Pénitencier Rouge II-A

Capitale Économique : Centre Pénitencier Rouge II-A

Population : 39 542 689 habitants

Courte description du pays


Viridia est une ancienne Colonie Pénitentiaire de l'URCSP établie dans un désert inhabité. Les prisonniers se sont libérés par la force des armes, à peu près au même moment où la Confédération Merkadienne s'est constituée. Le résultat est pour le moins étrange. Si les prisonniers ont acquis le contrôle de la colonie, les conditions de vie de chacun n'ont pas vraiment changées. En effet, la violence reste monnaie courante, et les colons sont obligés de travailler s'ils veulent survivre. Cependant, ils vivent tous dans l'illusion qu'ils ont gagné leur liberté, et un sentiment solidaire et patriote s'est profondément développé. En plus, depuis que les femmes ne sont plus séparées des hommes, tous ont bien l'intention de défendre leurs terres. D'ailleurs, il règne une certaine égalité des sexes, tant que la femme est assez forte pour ne pas se laisser marcher sur les pieds (donc autant dire que les mâles dominent le plus souvent). Les homosexuels sont complètement admis au sein de la société, et seuls les violeurs et surtout les pédophiles risquent de se faire tabasser à mort.

Les gangs sévissant du temps de l'oppression se sont unis et dirigent fermement la colonie, veillant à ce que l'ensemble survive. Le troc a encore beaucoup lieu, au même titre que les échanges monétaires. De nombreux conflits sont réglés par les armes, et la justice se résume le plus souvent à un coup de surin dans la gorge... entrainant par la même une certaine docilité de l'ensemble des prisonniers. Dans tous les cas, les prisonniers n'hésitent pas à enterrer leurs querelles et s'unir quand un ennemi se montre. Après tout, ils disposent tous d'armes diverses et surtout, ont appris à s'en servir durant une vie de violence.

Enfin, parce qu'ils étaient obligés de travailler nuit et jour à l'origine, ils disposent d'une expérience dans de nombreux domaines différents et peuvent travailler au bien-être économique de la colonie sans problème. Parmi les prisonniers se trouvaient même des gens très qualifiés dans divers domaines, qui se font un plaisir de partager leur savoir (de toute façon ils sont obligés). Dans tout les cas, il n'existe pas de système de retraite, pas d'allocation, pas d'aides sociales, c'est la loi de la débrouille. Tout le monde doit travailler s'il veut survivre dans ce désert impitoyable et régulièrement balayé par des tempêtes de sables toxiques. Le quotidien des prisonniers est donc partagé entre trafics divers et variés, travail à la mine ou au site d'extraction du pétrole, ou encore participer à l'agriculture dans les quelques zones moins touchées par le vent.

En fait, à bien des égards, on a encore l'impression de se trouver dans une colonie pénitentiaire. Les gardes ont juste été remplacés par quelques prisonniers.

Politique


Régime Politique : Dictature

Dirigeant : Vladimir "Le Balafré" Mouroukov

Organisation du gouvernement : Le Chef de l'Etat est bien souvent celui qui a buté le précédent dictateur. Les gangs se sont unis et contrôlent la colonie sous l'égide d'un seul et même chef, lui-même entouré d'un nombre aléatoire de lieutenants faisant office de ministres, et eux-mêmes entourés de nombreux hommes de mains pouvant à leur tour diriger de petits groupes d'hommes.

Droits civils : Aléatoire, le territoire est assez chaotique. Ne fais pas chier les chefs, et tu seras libre de tes mouvements... tant que tu travailles ! Si un gars t'emmerde, tu peux le buter, tant qu'il était pas utile aux chefs.

Libertés politiques : Basses, les gangs dirigent la colonie, mais pour autant, un homme peut prendre la place du dirigeant s'il a suffisamment de fidèles... (et généralement, qu'il trucide le dictateur en place).

Histoire nationale


La Colonie Pénitentiaire de Viridia, ou CPV, est issue de l'idée que l'on pouvait créer un bagne pour les résidus de la société, afin de les faire travailler à l'extraction de ressources précieuses dans les endroits les plus épouvantable du globe. L'URCSP fit donc construire trois prisons, à chemin entre le camp de concentration entouré de barbelés, et la forteresse protégée par des murs hauts et épais. Ces bâtiments s'agrandirent au fil du temps, finissant par ressembler à de sombres villes résistants tant bien que mal aux fréquentes tempêtes de sable.

Les gardiens furent très vite en sous-effectifs, mais dans chacune des trois prisons, le Centre Pénitencier Rouge II-A, le Camp de Concentration Adam, et la Centre Pénitencier Rouge II-B, ils profitaient de la rivalité des gangs pour semer la zizanie et ainsi conserver le pouvoir. Cependant, la révolution Merkadienne changea tout. Les prisonniers réussirent à en entendre parler grâce à des radios de fortune, s'organisèrent étonnamment bien, et dans le plus grand secret, parvenant même à préparer leurs actions entre prisons... puis ils se soulevèrent !

Après trois mois de combat, l'ensemble de la colonie avait été prise par les prisonniers. Le personnel administratif n'eut pas beaucoup de chance et se fit massacrer pour la plupart. Seuls les médecins et infirmières purent garder la vie, condamnés à servir les dessins des colons. Depuis, la Colonie survit étonnamment bien à cette indépendance. Grâce à la culture de Mil, de Sorgho, de Niébé ou encore de Voandzou, mais aussi grâce à l'élevage de caprins, ovins, bovins, camelins, asins, et équins, ils arrivent à être auto-suffisant. A présent, les prisonniers comptent bien profiter de leurs ressources naturelles précieuses pour s'imposer sur le plan international.


Dernière édition par CPV le Ven 19 Oct - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Empire du Byzantium



Messages : 160
Date d'inscription : 17/04/2012

MessageSujet: Re: Cellule 21, rapport général sur la Colonie Pénitentiaire de Viridia   Jeu 18 Oct - 19:09

P'tit oubli de ma part, tu as 31,2 millions de population active et un taux de chômage de 0%, félicitations. (en même temps chez les bagnards y'a pas la masse de gosse et qu'en t'a pas de boulot tu trafique quelques choses, c'pa étonnant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CPV

avatar

Messages : 67
Date d'inscription : 14/10/2012

MessageSujet: Re: Cellule 21, rapport général sur la Colonie Pénitentiaire de Viridia   Jeu 18 Oct - 19:14

Un véritable exemple pour la France ma nation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cellule 21, rapport général sur la Colonie Pénitentiaire de Viridia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cellule 21, rapport général sur la Colonie Pénitentiaire de Viridia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terra Nostrum :: Merkadie :: CPV-
Sauter vers: